LES FONDUS DECHAINES - Retour à l'accueil
Liens
Les semaines thématique des fondus déchaînés l'association LES FONDUS DECHAINES Liens des sites des amis de www.lesfondus.org Courrier électronique
Les Semaines Thématiques
du 21 avril
au 4 mai 2004
¡ Vamos Al Cine !

quinzaine du cinéma espagnol et hispano-américain
CLIQUER POUR AGRANDIR

cinéma le club 6
saint~brieuc

les horaires
8 films en V.O. sous-titrée



MINI CYCLE ARGENTIN
HISTORIAS MINIMAS
- Carlos Sorín - Argentine
EXTRAÑO - ETRANGER CHEZ SOI -Santiago Loza - Argentine
UN OSO ROJO - L’ OURS ROUGE - Adrián Caetano - Argentine
EL BONAERENSE - Pablo Trapero - Argentine



LOS LUNES AL SOL
- LES LUNDIS AU SOLEIL- Fernando León de Aranoa – Espagne
EL BOLA - Achero Mañas - Espagne
NADA MAS - RIEN DE PLUS - Juan Carlos Cremata Malberti - Cuba
TAXI PARA TRES - UN TAXI POUR TROIS - Orlando Lübbert - Chili

MINI CYCLE ARGENTIN

Mercredi 21 avril
20 h 20

Séance en présence
de Matthieu Darras, critique de Positif.
HISTORIAS MINIMAS
Carlos Sorín - Argentine - 2003 - 1h34

  HISTORIAS MINIMAS - Carlos Sorín
L’histoire d’un robot ménager échangé contre une trousse de maquillage, d’un gâteau chocolaté en forme de ballon de football, transformé en tortue verdâtre et d’un chien conscient du crime et du châtiment. María la timide, Roberto l’amoureux, Don Justo le vieil homme se mettent en route, chacun de leur côté, pour San Julián, à 300 km du village. Leurs routes se croisent, par moments. On est en Patagonie, à des heures et des heures de Buenos Aires.

Elles ne sont pas minuscules, ces histoires. A chaque instant, au contraire, elles font effleurer l’essentiel.
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
  EXTRAÑO - Santiago Loza
EXTRAÑO - ETRANGER CHEZ SOI
Santiago Loza - Argentine - 2003 - 1h27

Le premier film de S. Loza est un récit mélancolique qui retrace un moment de la vie d’Axel, chirurgien qui vient de renoncer à son travail et à sa vie de célibataire solitaire. Il s’installe chez sa sœur et rencontre par hasard une jeune fille enceinte qui vient de perdre sa meilleure amie. Il entre dans sa vie comme un étranger mais devient l’homme de ses nuits, sans rien désirer apprendre de son passé.
Un jour, Axel entreprend un dernier voyage sur les traces de son passé.

Ce titre polysémique réfère à la fois au sentiment d’être étranger et à celui de nostalgie. Axel éprouve les deux. «Il y a un temps qui ne m’appartient pas ni devant ni derrière, et qui n’existe pas» : cette phrase centrale du film est comme une clé pour comprendre les sentiments d’Axel.
Ce beau film met en scène l’Argentine d’une manière singulière et personnelle, tout en peignant un portrait profond d’un personnage d’une belle complexité.
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
UN OSO ROJO - L’ OURS ROUGE
Adrián Caetano -Argentine - 2003 - 1h 34


  UN OSO ROJO - Adrián Caetano
Une fête de famille, premier anniversaire du bébé. Le père empoigne sa veste. «Où vas-tu ?» s’inquiète sa femme. Le même jour, ailleurs, un braquage tourne mal.
Sept ans passent. El Oso, taulard massif et laconique, est mis en liberté conditionnelle. Il retrouve sa fille, Alicia, sur un fond de catastrophe argentine.
Comment rassembler les miettes d’une vie brisée ?


Le portrait subtil d’un «dur» pudique et blessé, servi par la puissance de son interprète, Julio Chávez.
les horaires
haut de la page
HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
EL BONAERENSE - Pablo Trapero
 
EL BONAERENSE
Pablo Trapero - Argentine - 2003 - 1h45


Zapa est serrurier dans un village reculé, 32 ans, un lit chez ses parents, beaucoup d’heures grillées à la terrasse du troquet local, en toute passivité. Un service rendu à son patron le transforme en coupable et l’envoie en prison.
Seule porte de sortie : se refaire en intégrant la police de Buenos Aires, el Bonaerense, loin de chez lui.
La communauté des hommes est un marigot où il s’enfonce inexorablement, et la seule embellie, une liaison avec une institutrice de l’école de police, se révèle être un mirage.

Le jeune cinéaste est aussi doué pour amorcer un récit que pour restituer, jusque dans la texture des images, la trivialité matérielle des instants, le silence moite d’une insomnie ou celui d’une cellule carcérale.
Les 4 fims de
notre sélection
VAMOS
conviennent
aux scolaires.
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
  LOS LUNES AL SOL - Fernando León de Aranoa
LOS LUNES AL SOL - LES LUNDIS AU SOLEIL
Fernando León de Aranoa - Espagne - 2002 - 1h53

A la fermeture des chantiers navals d’un port du nord de l’Espagne, un groupe de travailleurs se retrouve au chômage. L’ennui s’installe, des conflits familiaux naissent, le quotidien se dégrade, mais la complicité entre les hommes aide à tenir bon et à rester digne.

Un portrait collectif poignant filmé de façon limpide. L’humanité des gens ordinaires émeut.
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
EL BOLA - Achero Mañas
EL BOLA
Achero Mañas - Espagne - 2002 - 1h53

Dans ce quartier de la périphérie madrilène, le jeune Pablo, surnommé «El Bola» est un garçon à part. L’accueil chaleureux que lui réservent les parents de son nouvel ami Alfredo est pour lui une révélation: ce qu’il subit dans sa propre famille est insupportable.

Un sujet délicat, celui de la maltraitance des enfants, est traité avec beaucoup de force et de pudeur.

Entretien avec Achero Mañas Notre société est incapable de sauver la vie de ses enfants
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
 NADA MAS - Juan Carlos Cremata Malberti NADA MAS - Juan Carlos Cremata MalbertiNADA MAS - RIEN DE PLUS
Juan Carlos Cremata Malberti - Cuba - 2003 - 1h33

Carla traîne son ennui dans une Havane en noir et blanc, entre le bureau de poste où elle travaille et son appartement où l’attendent les cartes miroitantes de ses parents émigrés à Miami. Sa mère l’inscrit à la loterie annuelle dont le tirage désigne l’heureux Cubain qui recevra sa carte verte hors des circuits administratifs. Mais Carla se pique à un autre jeu, celui des relations humaines. Et elle se met à ré-écrire les vies d’inconnus dont les bribes d’histoires et de drames lui parviennent par le courrier qu’elle subtilise dans son bureau.

Etonnant petit film. Carla se débat entre l’amour de son île et l’envie de fuir, la dérision, la lassitude et la peur de l’inconnu. Toute son originalité tient dans le traitement des images. Il y a du Tati dans cette agitation de scènes tournées en accéléré, dans les bruitages qui remplacent parfois les dialogues.
Cremata se joue de l’image et du spectateur, accélère la cadence, fait de ses acteurs des personnages de cartoons.
Tout le cinéma cubain raconte finalement la même histoire, celle d’un amour indissoluble pour un pays impossible à vivre. Rien de plus.
les horaires HISTORIAS MINIMAS - EXTRAÑO - UN OSO ROJO - EL BONAERENSE
haut de la page LOS LUNES AL SOL - EL BOLA - NADA MAS - TAXI PARA TRES
TAXI PARA TRES a obtenu la récompense principale du festival de San Sebastián en 2001.
TAXI PARA TRES - UN TAXI POUR TROIS
Orlando Lübbert - Chili - 2001 1h30.

  TAXI PARA TRES Orlando Lubbert
Jour de poisse : tandis qu’Ulises peine à faire redémarrer son taxi, deux passagers, le menaçant d’un couteau, lui proposent un choix : «le volant ou le coffre ?» Pris en otage, il devient leur complice dans une série de vols à la tire. Peu à peu, il se laisse séduire par l’argent facile.

Depuis le taxi d’Ulises, Orlando Lübbert, cinéaste de retour dans son pays natal après des années d’exil, se fait tour-opérateur ; Il dresse un tableau vigoureux du marasme d’après-dictature. Ce conte amer est aussi le portrait de trois personnages complexes et denses, subtilement interprétés.
Les archives des semaines thématiques SOMMAIRE